• Aides pour l’emploi des jeunes

Le gouvernement a présenté un plan de soutien massif à l’emploi des jeunes.

Il s’agit :

  • D’une aide de 4 000 € en compensation de charges pour tout jeune recruté entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021.

C’est une baisse du coût de travail, sur les contrats de travail de plus de 3 mois, d’un jeune de moins de 26 ans, jusqu’à 2 SMIC, accessible pendant 6 mois au secteur marchand et non-marchand. Cela prend la forme d’une compensation versée par l’Agence de Services et de Paiement ASP trimestriellement pendant 1 an.

  • D’une prime pour favoriser le contrat d’apprentissage et de professionnalisation

C’est une aide d’un montant de 5 000 € (- de 18 ans) ou 8 000 € (+ de 18 ans), dans la limite d’un bac+ 5, pour un contrat signé entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, pas de condition de limite sur le nombre d’apprentis dans les entreprises de moins de 250 salariés.

Il n’y a pas de démarche particulière à faire pour bénéficier de cette prime sauf envoie à l’OPCO du ou des contrat(s).

  • Aide pour l’embauche d’un demandeur d’emploi

Contrat unique d’insertion (CUI) est une aide pour faciliter l’embauche des personnes sans emploi qui rencontrent des difficultés sociales et professionnelles.

L’aide est versée par l’ASP. Elle se calcule en fonction d’un pourcentage du SMIC par heure travaillée (dans la limite de la durée légale hebdomadaire).

Le taux de prise en charge est fixé par un arrêté préfectoral de votre région.

Il y a deux types de CUI :

  • le CUI – CIE (contrat unique d’insertion -contrat initiative emploi) qui concerne les employeurs du secteur marchand, cotisant au régime d’assurance chômage
  • le CUI – CAE (contrat d’accompagnement dans l’emploi) qui s’adresse au secteur non marchand.

Suite à la crise sanitaire du Coronavirus COVID-19, il est possible de conclure ou de renouveler un contrat d’insertion pour une durée totale de 36 mois jusqu’au 10 janvier 2021.

Télécharger le tableau

  • Aides à l’embauche d’un travailleur handicapé

L’embauche pour 6 mois minimum d’une personne handicapée en CDI ou en CDD permet de percevoir une aide à l’Insertion professionnelle de 3 000€ maximum. Cette aide est à demander à Pôle Emploi, Cap emploi, l’Agefiph, ou la mission locale.

Il est rappelé que les entreprises de plus de 20 salariés ont l’obligation d’employer des travailleurs handicapés à hauteur de 6% de leur effectif salarié.

  • Aides pour l’embauche en alternance

Il s’agit des contrats en apprentissage et des contrats de professionnalisation.

Télécharger le tableau