Il y a peu, la crise économique nous touchait de plein fouet. Aujourd’hui l’urgence environnementale et l’intelligence artificielle frappent à nos portes. Si l’aspiration naturelle de tout architecte est d’œuvrer pour la société et la qualité de vie de tous, nous sommes aujourd’hui obligés de lutter pour la survie de nos agences et même de notre profession.

C’est ce constat qui nous conduit à concentrer les actions de l’Unsfa sur nos pratiques professionnelles et leurs diversités, tout en gardant une ouverture sur tous les chantiers de la société.

C’est un objectif qui nécessite l’apport de tous.

L’Union telle que nous la voyons

L’Unsfa est un véritable organisme vivant et conscient de ses responsabilités, riche de ses savoir-faire, et fort de ses ambitions. Notre syndicat est apolitique, indépendant des courants idéologiques et respectueux de la diversité des opinions de ses adhérents et de ses interlocuteurs.

L’espace syndical se veut favorable à la diffusion de la culture architecturale, de la réflexion prospective sur notre place dans la société et de l’influence de l’Architecture vers tous les horizons.

Cette fédération est un outil unique au service de tous les architectes. Elle est indispensable pour que nous puissions exister dans le panel social, au niveau national et dans un contexte de mondialisation.

Elle est incontournable pour être l’interlocuteur des responsables qui dirigent le pays.

Nous considérons que le travail syndical doit valoriser les apports de chaque adhérent ; pour les additionner, les synthétiser et les diffuser.

Notre engagement politique : affirmer la place de l’Architecte dans la société

L’Unsfa se positionne comme un acteur culturel incontournable, et comme acteur majeur du développement durable, de l’aménagement du territoire et du cadre de vie, de la qualité de la construction, de la qualité d’usage et de la cohésion sociale.

  • En saisissant l’opportunité de la mise en place de politiques environnementales, de la RT 2020, et de « L’Urbanisme de Projet », pour redéfinir notre rôle et le contenu de nos missions.
  • En nous battant pour accroître la part d’intervention des architectes dans l’acte de bâtir et de réhabiliter.
  • En exigeant des pouvoirs publics des moyens en mesure de dispenser une formation de base de haut niveau, pour préparer les architectes français à répondre efficacement aux nouvelles contraintes de leur exercice professionnel et aux nouvelles attentes sociétales.
  • En participant à une redéfinition de ce que devrait être le rôle social de l’architecte dans la société de demain.

Des actions pour notre exercice professionnel

  • Savoir appréhender la juste rémunération des études de maîtrise d’œuvre (conception et réalisation) et la justifier dans le coût global d’une opération
  • Faciliter l’accès à la commande publique
  • Proposer des méthodes pour reconquérir le marché des particuliers
  • Tenir nos positions dans le cadre du paritarisme sur la base d’informations précises, notamment celles de l’Observatoire démographique et économique de la profession (Archigraphie) et de l’Observatoire des métiers des professions libérales (OMPL).
  • Affirmer les intérêts du collège employeurs, pour la pérennité des entreprises d’architecture, de l’emploi et des carrières des confrères salariés. La négociation de la convention collective est sur ce plan un sujet de pleine actualité.

Relations avec l’Ordre

La défense de notre spécificité et de notre rôle face à l’Ordre des architectes est fondée sur la différence et la complémentarité de nos domaines d’actions et de nos champs de compétences.

En demandant à l’Ordre de se limiter à ses missions légales de garantie de l’intérêt public et du maintien d’une profession réglementée.

En défendant le rôle de l’Ordre dans ce cadre précis, et en valorisant l’inscription ordinale comme garante d’une profession qualifiée et responsable, pour nos clients comme pour la collectivité.

Par le contrôle de la formation continue et du respect de la déontologie, notamment en ce qui concerne l’obligation de s’assurer, les instances ordinales doivent servir l’intérêt collectif.

Prospective et ouverture

Le développement territorial

Pour conforter notre statut de syndicat majoritaire et reconnu comme représentatif et nous appuyer sur des effectifs forts, nous poursuivons le renforcement de notre présence sur les territoires :

  • en se rapprochant des associations existantes non affiliées à l’Unsfa
  • en encourageant la création de nouveaux syndicats à partir des adhérents indépendants et motivés et par les parrainages de syndicats voisins
  • en redynamisant des syndicats peu actifs et en aidant les syndicats existants à se développer

La réflexion sociétale

Les architectes sont de formidables observateurs de la société. La diversité de leurs pratiques, de leurs domaines d’intervention, des personnes avec lesquelles ils sont en contact et des situations qu’ils rencontrent font de cette profession un moyen d’analyse puissant et une force de proposition hors pair.

Bien que sous-représentés politiquement, nous savons plus que quiconque comprendre l’existant et projeter le futur.

L’espace syndical doit être également ce lieu de réflexion et cette voie d’expression :

  • Pourquoi nos compétences sont-elles sous employées ?
  • Pourquoi cet entassement de règles qui nous écrase sous le poids des responsabilités ?
  • Pourquoi la société ne fait-elle pas plus appel à nos capacités de synthèse, dans un système de plus en plus segmenté ?
  • Pourquoi ne pas laisser des professionnels ayant une formation d’architecte conduire les choix d’urbanisme ?

Cet espace de dialogue est toujours ouvert à l’Unsfa. C’est ici que doivent se rejoindre tous les esprits constructifs et contributifs, pour que nos travaux soient enrichis par l’intelligence collective.

Un relais intergénérationnel

Les réunions locales et nationales, lieux de rapprochement de confrères et consœurs autour d’échanges conviviaux, sont des occasions privilégiées pour profiter de partages d’expériences selon les spécialités, les générations, …

Au niveau local, un dispositif de parrainage d’architectes jeunes inscrits à l’Ordre est disponible selon les capacités de chaque syndicat affilié.

L’Unsfa est très à l’écoute des revendications de la jeunesse, en ce qu’elle incarne un regard neuf sur les défis d’aujourd’hui et de demain

Quel avenir pour la profession ?

On le sait, la protection de l’environnement est une nécessité impérieuse. En termes de réduction des émissions, les architectes sont particulièrement concernés par la construction ainsi que la rénovation thermique. Partager une vision commune, fournir des solutions concrètes dans un optimisme rationnel est notre devoir envers la société et la planète.

Quant à l’intelligence artificielle, il s’agit d’une menace structurelle pour la profession. C’est pourquoi nous devons conjuguer nos voix et nous réinventer afin de peser davantage auprès des pouvoirs publics.

Ajoutons de la valeur au travail syndical, unissons nos forces, défendons notre profession et construisons notre avenir, pour notre métier, mais aussi pour chaque citoyen.

Livre blanc des architectes

Le Livre Blanc des architectes, rédigé et édité par l’Unsfa, le Syndicat de l’architecture et l’Ordre des architectes, comporte trente mesures destinées à revaloriser l’exercice d’une profession aujourd’hui fortement fragilisée. Cette publication a été rendue publique le 7 février 2004, lors d’une manifestation rassemblant plus de 1000 architectes, à la Mutualité, à Paris.

Ce document est toujours d’actualité.